Après la prison, le rebond !

Contexte : Trouver ses repères, construire une vie sociale, se sentir utile, trouver un travail : pas si facile de construire une vie après la prison. Les sortants de prison connaissent une précarité multiforme qui ne facilite pas
leur inclusion dans la société, et l’accompagnement post-détention est un enjeu fondamental pour permettre cette inclusion. Ce phénomène ne concerne pourtant pas que le milieu carcéral, la police et la justice : c’est un enjeu de société !

Défi : Quelles nouvelles solutions pour favoriser l’insertion sociale et professionnelle des sortants de prison ?

Pistes proposées le 19 octobre :

• Le sport qui vous libère. Création d’une salle de sport gérée par des sortants de prison qui mettent à profit leurs compétences sportives , ouverte vers un tiers lieu (cafétéria, ordinateurs, coach professionnels, coach santé…).
• Maison à rebond. Un habitat collectif ouvert aux sortants de prison, favorisant le lien entre des anciens détenus
et des personnes diverses, tout en développant des activités annexes (ferme/art/travail du bois/services à la
personne). Inspiration : la Bergerie de Berdine, l’association Frère (en Roumanie), Dorothy Arche.
• Libère ton look. Travail sur l’estime de soi par la mode, à travers le regard des autres : Organisation d’un défilé de
mode. Partenariat entre le SPIP/l’administration pénitentiaire, la PJJ, des associations d’animation culturelle, les
sortants de prison, le monde artistique (créateurs, marques, influenceurs, mécènes…).