Étudier sans s’épuiser

Contexte : Savez-vous que l’épuisement au travail ou burn-out, sur lequel les projecteurs sont braqués en ce moment, s’étend aussi chez les élèves et les étudiants. De récentes études montrent d’ailleurs que ce phénomène y est particulièrement développé : un étudiant sur cinq risquerait le burn out ,et si la majorité exprime ce mal-être auprès de ses proches, 34 % choisissent toujours de s’isoler.

Défi : Quelles solutions développer face au problème du burn-out étudiant à Grenoble ?

Pistes proposées le 19 octobre :

  • Campagne de sensibilisation et de formation des enseignants du supérieur pour une meilleure connaissance des signes du burnout, avec des témoignages, des vidéos, des chiffres, permettant de faire avec eux un diagnostic partagé.
  • Développer un système d’évaluation collective des étudiants qui soit une alternative à l’évaluation individuelle, qui diminuerait la pression individuelle source de mal-être et qui favoriserait les processus de coopération.
  • Développer l’opération « Trouve ton vendredi », basée sur le parrainage d’étudiants isolés par d’autres étudiants, prenant la forme de rencontres régulières entre binômes et d’évènements fédérateurs