La requincaillerie

Contexte : Assez de jeter vos pots de peinture à moitié remplis ? Ou d’acheter une perceuse pour 2 trous par an ? Ces outils et matériaux stockés chez les particuliers sont des ressources qui peuvent être partagées pour éviter à chacun de devoir acheter pour une utilisation limitée voir unique. Et ce partage des outils et matériaux, c’est un autre modèle de consommation qui entre dans une logique de réemploi qui amoindri l’impact des activités humaines sur l’environnement ! Quelle structure inventer pour favoriser le don, le prêt, la réparation et la récupération d’articles,
matériaux et outils de bricolage ou de quincaillerie ?

Défi : Quelle structure inventer pour favoriser le don, le prêt, la réparation et la récupération d’articles, matériaux et outils de bricolage ou de quincaillerie ?

Pistes proposées à la soirée du 19 octobre : 

  • Mettre en place d’un lieu de collecte, vente et location d’articles, outils et matériaux de bricolage, à destination des particuliers, artisans, associations et déchetteries.
  • Recup’utile. Un service mobile (camion) d’enlèvement, de formation à la réparation, et de quincaillerie dans le domaine du réemploi, qui se déplace dans un quartier, en créant un partenariat avec les bailleurs sociaux, les unions de quartier, les MDH…